Syndrome du côlon irritable - qu’est-ce que c’est et que puis-je faire pour le traiter?

L’irritation et l’inflammation de l’intestin sont à l’origine de ce que l’on appelle le syndrome du côlon irritable. Il s’agit d’un trouble fonctionnel de l’intestin se manifestant par un inconfort, des ballonnements, des douleurs et d’autres symptômes.

Le syndrome du côlon irritable, aussi appelé syndrome de l’intestin irritable, est l’une des maladies gastro-intestinales les plus fréquentes.
L’intestin présente la plus large surface en contact avec l’extérieur. Il peut réagir aux aliments ingérés par une inflammation en cas d’irritation qui provoque un certain inconfort. Un tel trouble peut traduire une infection appelée grippe intestinale. La fatigue, la nausée, les vomissements ou la diarrhée font alors de la vie des personnes affectées un enfer. Mais ces symptômes disparaissent normalement après quelques jours. Il existe cependant aussi des personnes qui souffrent d’inflammations chroniques de l’intestin. Le système immunitaire de l’intestin surréagit alors. La fonction du tube digestif est irritée.

Le syndrome du côlon irritable est une maladie du tube digestif.
Parmi les symptômes typiques du côlon irritable, on retrouve les ballonnements, la diarrhée, les maux de ventre, la fatigue et un passage irrégulier à la selle. On ne connaît presque rien de la cause du syndrome du côlon irritable. Un diagnostic peut souvent être posé sur la base des symptômes. Certaines personnes peuvent maîtriser leurs symptômes en adaptant en conséquence leur alimentation et leur style de vie tout en maîtrisant leur stress. Et d’autres ont besoin de médicaments et de conseils.

Syndrome du côlon irritable – de quoi s’agit-il exactement?

Le syndrome du côlon irritable est un trouble fonctionnel de l’intestin. Lorsque l’intestin n’est pas irrité par une infection mais par le stress ou une alimentation non saine, cela peut par exemple avoir un effet négatif sur notre microbiome intestinal. La barrière intestinale est alors irritée et des symptômes surviennent.
Le syndrome du côlon irritable peut présenter une évolution très différente en fonction des cas. Les symptômes peuvent par ailleurs se renforcer et s’apaiser à nouveau. Ils disparaissent totalement chez certains patients avant de réapparaître de manière tout aussi brutale. La pose d’un diagnostic n’est souvent pas aisée pour le médecin. Bon nombre de personnes souffrent du syndrome du côlon irritable et se sentent souvent désemparées au vu de l’absence de solution concrète permettant de résoudre les troubles.

Syndrome du côlon irritable – les quatre principaux symptômes

Le syndrome du côlon irritable se manifeste par quatre symptômes centraux. Les personnes affectées peuvent ainsi classer leurs signes et déterminer le type de côlon irritable qui leur correspond en fonction du degré de sévérité.

1. Type ballonné

Les personnes affectées se plaignent d’un ventre toujours gonflé indépendamment de l’alimentation, de l’activité physique et du stress. La génération de gaz dans l’intestin fait gonfler le ventre.

2. Type diarrhéique

Les individus concernés se plaignent d’un passage bien plus fréquent à la selle ayant tendance à être liquide. Ils peuvent souffrir d’une diarrhée survenant jusqu’à trois fois par jour.

3. Type constipé

Ce type de côlon irritable se caractérise plutôt par une constipation. Selles dures, passage à la selle seulement une à trois fois par semaine.

4. Type douloureux

Les personnes affectées se plaignent de douleurs spasmodiques ou aussi lancinantes dans le ventre.

La plupart des individus concernés sont des types mixtes caractérisés par un symptôme dominant. La diarrhée, la constipation, les douleurs et les ballonnements surviennent parfois en alternance. Et la maladie altère souvent fortement la qualité de vie.
La santé de l’intestin se reflète aussi au niveau de la peau. Lorsqu’il est enflammé, la quantité de nutriments absorbés est fortement réduite, tandis que les toxines s’accumulent dans l’organisme. Chez certaines personnes, ce trouble se manifeste au niveau de la peau par l’apparition d’eczéma ou d’acné.

Que faire en cas de syndrome du côlon irritable?

Bon nombre de facteurs peuvent provoquer une irritation de l’intestin. Une hyperperméabilité intestinale peut provoquer des inflammations chroniques débouchant sur un côlon irritable. Un déséquilibre du microbiome par exemple provoqué par des intolérances alimentaires peut aussi entraîner un côlon irritable et donc une infection de la paroi intestinale. L’infection est la plus simple à combattre. Même en cas de stress chronique, la circulation sanguine intestinale est altérée, ce qui complique l’absorption de nutriments. Des inflammations ou des trous dans la paroi intestinale peuvent ainsi survenir.
Le soulagement des symptômes du syndrome du côlon irritable nécessite un suivi précis de l’alimentation et du propre style de vie et le cas échéant leur ajustement.
Les symptômes du côlon irritable doivent être identifiés et diagnostiqués par un médecin. L’examen consiste en un diagnostic d’exclusion dans le cadre duquel le médecin exclue progressivement les autres problèmes. Le principe d’exclusion permet alors de déterminer les aliments qui provoquent des symptômes et ceux qui n’en provoquent pas.

Prévention du syndrome du côlon irritable

Un examen précis du style de vie et de l’alimentation offre des pistes de solution et de prévention. L’alimentation est à l’origine de plusieurs importantes causes de survenue du syndrome du côlon irritable et joue donc un rôle central dans le traitement. Il n’existe aucun régime spécifique au syndrome du côlon irritable, mais il s’avère utile de réduire la consommation de sucre, d’alcool et de produits à base de farine blanche. Certains patients atteints du syndrome du côlon irritable ne supportent pas du tout certains aliments, tandis que d’autres peuvent en consommer uniquement en petites quantités. Chaque individu présentant un côlon irritable doit déterminer son seuil de tolérance et observer précisément ce qui soulage ou non les troubles. Quels aliments aggravent les symptômes et lesquels les soulagent? Les patients atteints du syndrome du côlon irritable peuvent aussi suivre leur style de vie. Tenir un journal permet de mieux consigner les observations réalisées.
Dans notre société marquée par l’obligation de performance et le stress chronique, ces habitudes simples peuvent permettre des améliorations susceptibles de s’avérer essentielles.

Logo Schwabe Pharma Deutschland - From Nature. For Health.
Mobiles Logo Schwabe Pharma Deutschland - From Nature. For Health.