Diarrhée et vomissements: comment les combattre

Diarrhée, vomissements et nausées sont très désagréables, mais leur origine est souvent bénigne. Des denrées alimentaires périmées, des odeurs nauséabondes ou des vertiges peuvent par exemple provoquer nausées et vomissements. Mais la diarrhée et les vomissements peuvent aussi être dues à des maladies et des infections, comme par exemple une grippe intestinale.
Dans la plupart des cas, les vomissements et la diarrhée disparaissent rapidement d’eux-mêmes. Une consommation excessive d’alcool, des aliments périmés, l’agitation, mais aussi une infection virale ou bactérienne peuvent provoquer vomissements et diarrhée.
Les virus, et tout particulièrement les norovirus et rotavirus hautement contagieux, sont dans de nombreux cas à l’origine de vomissements et de diarrhée, notamment chez les enfants.
Parmi les agents les plus souvent responsables d’une grippe intestinale, on retrouve les Campylobacter, les salmonelles et certaines bactéries Escherichia coli.

Diarrhée: causes

On parle de diarrhée si le nombre de passages à la selle est supérieur à trois et en présence de selles très molles à liquides. La diarrhée est un phénomène toujours désagréable. Les selles molles à liquides portent non seulement préjudice au bien-être, mais elles perturbent aussi les équilibres hydrique et énergétique. Des diarrhées liquides fréquentes peuvent en effet affaiblir l’organisme dans une très large mesure en l’espace de seulement quelques heures.
La diarrhée peut s’expliquer de différentes manières. Outre les troubles hormonaux, le stress ou une grippe intestinale, des maladies de l’intestin chroniques et inflammatoires comme un côlon irritable, mais aussi une intolérance au lactose, au fructose ou au gluten peuvent aussi expliquer ces troubles.
C’est la raison pour laquelle il est important d’identifier rapidement la raison des troubles, surtout en cas de diarrhées persistantes.

Traitement en cas de diarrhée aiguë

La diarrhée est généralement inoffensive. Chez les adultes, il suffit dans la plupart des cas de compenser la perte de liquide et de sels minéraux. Les thés, la terre médicinale et la pomme râpée sont des remèdes éprouvés contre la diarrhée.
En cas de diarrhée chronique, la maladie sous-jacente doit être traitée.

Vomissements: causes

La nausée et les vomissements sont des symptômes non spécifiques. Généralement inoffensifs, ils peuvent néanmoins aussi indiquer une maladie sérieuse.
Les causes possibles sont variées et s’étendent du dégoût, des troubles de l’équilibre, d’une consommation d’alcool excessive à la méningite en passant par l’intoxication alimentaire, la grippe intestinale et l’infarctus du myocarde. La grossesse peut aussi induire des nausées et des vomissements.

Traitement des vomissements

Des remèdes maison suffisent souvent, comme la camomille, les biscottes ou le gingembre. Si ce trouble s’explique par une maladie sous-jacente, comme un ulcère gastrique, il est alors nécessaire de le faire traiter par un médecin.

Grippe intestinale vs intoxication alimentaire

Une infection de contact par voie féco-orale entraîne dans la plupart des cas une grippe intestinale. Des agents pathogènes contenus dans les selles et présents sur des aliments ou des poignées de porte sont alors transmis dans la bouche et pour finir dans le tube digestif par un manque d’hygiène des mains.

Cette maladie doit être distinguée d’une intoxication alimentaire dans le cadre de laquelle des bactéries provenant d’aliments périmés sécrètent des toxines. Ces substances provoquent vomissements, diarrhées ou les deux. Une intoxication alimentaire n’est pas contagieuse et disparaît rapidement après que l’organisme ait excrété les toxines.

Symptômes de la grippe intestinale

Les premiers signes d’une grippe intestinale sont des vomissements et des diarrhées liquides accompagnées de crampes dans la région abdominale. Plusieurs heures à plusieurs jours peuvent s’écouler avant l’apparition des premiers symptômes d’une grippe intestinale. Contrairement à cette dernière, une intoxication alimentaire se manifeste après seulement deux à quatre heures. Les troubles doivent normalement avoir disparu après une semaine au maximum. En cas de persistance des troubles, les personnes affectées doivent consulter un médecin afin de savoir s’ils ne traduiraient pas plutôt une maladie métabolique et digestive.

La durée de contagiosité de la grippe intestinale dépend de l’agent pathogène. Par principe, le risque de contagion persiste au moins aussi longtemps que les symptômes sont manifestes. Les personnes affectées peuvent donc encore être contagieuses, même plusieurs jours après la disparition de la grippe intestinale.

Grippe intestinale: là où le risque de contagion guette

Les agents pathogènes provenant des selles ou des vomissures d’une personne atteinte de grippe intestinale se retrouvent dans la bouche d’une autre personne de différentes manières, et notamment si la personne affectée ne se lave pas suffisamment les mains après avoir été aux toilettes. Les norovirus peuvent par ailleurs aussi être propagés par voie aérienne et ainsi transmettre une grippe intestinale. C’est ce qui explique l’énorme risque de contagion induit par ces derniers.
Certains agents pathogènes à l’origine d’une grippe intestinale, comme l’EHEC, les salmonelles ou Escherichia coli sont transmis des animaux aux êtres humains, principalement par le biais d’aliments infectés d’origine animale, tels que les œufs crus (tiramisu, mayonnaise) ou le lait. Une interruption de la chaîne du froid peut favoriser la multiplication de ces agents pathogènes.

Grippe intestinale: thérapie

Le traitement a principalement pour objet de compenser la perte liquidienne induite par les vomissements et la diarrhée. Il est donc important de boire beaucoup. Les tisanes ou l’eau plate aident à régénérer la muqueuse gastrique. Les bouillons de légumes naturels soulagent aussi l’organisme. Les boissons sucrées et alcoolisées ne sont pas recommandées. Ils agressent encore plus le tube gastro-intestinal déjà irrité. Les troubles disparaissent généralement d’eux-mêmes après quelques jours.

Vomissements, diarrhée, grippe intestinale: prévention

Les personnes souffrant de nausée, de vomissements et de diarrhée en raison de l’excitation et du stress peuvent se relaxer en réalisant des exercices de respiration et de réduction du stress.
L’hygiène est essentielle à la prévention d’une grippe intestinale. Mesure très efficace: se laver régulièrement les mains, surtout après chaque passage aux toilettes.
Les personnes ayant attrapé un norovirus doivent tout particulièrement suivre de strictes règles d’hygiène car ce virus est transmis par voie aérienne. Afin de protéger le reste de la famille et d’éviter la transmission de la grippe intestinale, il est recommandé d’éviter tout contact avec d’autres personnes, jusqu’à retrouver la santé.
Les selles et les vomissures de personnes atteintes de grippe intestinale sont hautement infectieux. Les toilettes doivent être nettoyés et désinfectés avant chaque usage.

Logo Schwabe Pharma Deutschland - From Nature. For Health.
Mobiles Logo Schwabe Pharma Deutschland - From Nature. For Health.