A l’aide, je suis constipé(e)

Une panne de l’intestin se traduit par un malaise et une fatigue. Une constipation occasionnelle peut souvent être facilement corrigée, les problèmes commencent lorsqu’elle adopte une forme chronique.
Qui ne l’a pas connu: un repas trop copieux, trop gras et inhabituel. Et à cela s’ajoute encore du stress. Et tout d’un coup, l’intestin se met en panne. Des sensations de pression et de pincement, mais le passage à la selle est infructueux. C’est la constipation.
Un phénomène que tout un chacun a déjà rencontré. L’intestin perd alors toute motilité, les selles sont dures et le malaise s’installe. Une constipation passagère est tout sauf insolite. Le stress professionnel, le travail posté ou une alimentation non saine et notre intestin fait la grève. Une constipation occasionnelle peut souvent être corrigée par des moyens simples. Un changement d’alimentation et un peu plus d’exercice physique peuvent y contribuer. Cela se complique en revanche si le problème persiste de manière prolongée. Les experts parlent d’une constipation chronique en présence d’une vidange fécale subjectivement insatisfaisante depuis au moins trois mois.

Que se passe-t-il dans l’intestin en cas de constipation?

L’intestin et le cerveau sont reliés l’un à l’autre par un complexe système nerveux. C’est ainsi que le stress peut avoir une influence négative sur notre digestion.
La constipation désigne une fréquence de passage à la selle inférieure à trois fois par semaine et nécessitant une forte pressée. Les aliments ne traversent alors le tube digestif que lentement et les ondulations de l’intestin (péristaltisme) ne font plus avancer les selles. On a alors l’impression d’avoir comme des blocs dans le ventre.
Une constipation peut certes affecter tout un chacun, mais avec l’âge, l’intestin perd de sa motilité. C’est la raison pour laquelle il est important de préserver le dynamisme de la digestion et du tube gastro-intestinal.

Pourquoi l’intestin est-il bloqué? 

L’intestin mesure en moyenne huit mètres de long, ce qui implique un important effort de digestion. Il se compose tout d’abord de l’intestin grêle et du gros intestin, suivis de l’appendice, du côlon et du rectum.
Ce segment intestinal se compose du rectum proprement dit et de son orifice fermé par des sphincters (anus). La couche tapissant le canal anal extrêmement sensible présente des connexions reliant la peau externe à la muqueuse intestinale interne.
Nous ne pouvons contrôler le sphincter interne, au contraire du sphincter externe. La vidange intestinale par le biais du péristaltisme est un processus complexe. De nombreux nerfs tapissant la muqueuse intestinale régulent ce processus. A l’instar d’un orchestre, il dépend de la bonne coordination de l’intestin, des nerfs et du cerveau exécutant une série logique de mouvements et régulant ainsi la digestion. Une perturbation de cette interaction engendre alors une constipation. Les personnes souffrant de constipation doivent d’abord examiner leur alimentation et leur style de vie. Boivent-elles et font-elles suffisamment d’exercice? Le fait de ne pas boire assez, mais aussi les crampes dues au stress ou au manque d’activité physique peuvent aussi expliquer ce trouble qui peutégalement traduire la manifestation de graves maladies, dont des maladies métaboliques, comme le diabète sucré ou des affections musculaires susceptibles d’affecter aussi les muscles intestinaux.

Une constipation temporaire peut par exemple être consécutive à:

  • un apport de liquide insuffisant sur plusieurs jours
  • une alimentation pauvre en fibres
  • un manque d’activité physique
  • une affection fébrile
  • le renoncement à aller aux toilettes par manque de temps
  • des problèmes d’adaptation de l’intestin - par exemple en cas de travail posté, de grasse mâtinée le week-end, de décalage horaire ou d’alimentation inhabituelle
  • des voyages - de nombreuses personnes connaissent une légère constipation au cours des trois premiers jours.

Comment soulager une constipation passagère?

Des exercices de détente et de respiration profonde peuvent dans un premier temps contribuer à rétablir le fonctionnement de l’intestin. Les massages abdominaux peuvent aussi aider à soulager les constipations. Il est par exemple recommandé de se masser le ventre en exerçant des mouvements circulaires avant le lever. Une attitude positive aide de manière générale à diminuer le niveau de stress et à soulager les tensions. Des aliments dits probiotiques contribuent aussi à la digestion, tels que la choucroute et le yaourt aux graines de lin ou aux enveloppes de psyllium. Une légère activité physique le matin stimule la circulation sanguine et aussi la digestion.

Que faire pour prévenir la constipation?

Boire suffisamment (1,5 à 2 litres) est très bénéfique au système digestif. Rien que l’apport d’eau permet de ramollir les selles dures et donc leur excrétion. Une brève phase de repos suite à un repas aide à initier le processus de digestion, mais l’activité physique stimule elle aussi la digestion. Il est néanmoins recommandé d’éviter les activités sportives intensives comme le jogging suite à un repas car le sang nécessaire à la digestion est alors transporté jusqu’aux muscles, ce qui inhibe le système digestif.

Quand parle-t-on de constipation chronique?

En cas de constipation persistant plus de trois mois, on parle alors de constipation chronique. Cela peut aussi être le cas lorsqu’une personne passe à la selle chaque jour, il est en effet question de constipation chronique dès que deux des symptômes suivants surviennent:

  • Les personnes affectées ont souvent la sensation de ne pas pouvoir entièrement vider leur intestin après un passage à la selle.
  • Elles vont à la selle au maximum trois fois par semaine
  • et doivent fortement presser à chaque fois.
  • Les personnes affectées ont la sensation que leur anus est bloqué.

Il est recommandé de consulter un médecin en cas de survenue subite d’une constipation et de symptômes, tels que la nausée, les vomissements, la fièvre et de forts maux de ventre. Ces signes peuvent indiquer une occlusion intestinale.

Quelle peut être l’origine d’une constipation chronique?

Il n’a jusqu’à présent pas été clairement démontré que le stress, la déshydratation, le manque d’activité physique et une alimentation pauvre en fibres puissent jouer ici un rôle.
Ils se peut que ces facteurs contribuent à une constipation chez une personne prédisposée à un tel trouble. Il existe par ailleurs toute une série de facteurs susceptibles de contribuer à une perturbation durable du passage des selles à travers l’intestin.

Comment traiter une constipation chronique?

Tout dépend de son origine. Il est de manière générale recommandé de pratiquer plus d’activité physique et de réduire le stress.
Une alimentation équilibrée et une attitude positive ont de manière générale un effet favorable sur le système digestif. Les jours de repos digestif ou de jeûne peuvent être un véritable bienfait. L’intestin peut se reposer et se régénérer. Un changement d’alimentation à long terme permet de prévenir la survenue de séquelles. Il est recommandé aux personnes toujours atteintes de constipation après quatre semaines de consulter un médecin.

Logo Schwabe Pharma Deutschland - From Nature. For Health.
Mobiles Logo Schwabe Pharma Deutschland - From Nature. For Health.