L’influence de l’alimentation et du stress sur notre digestion

Soudainement des ballonnements et des crampes au ventre ou même des boutons sur le visage? Et ce malgré une alimentation saine et le petit supplément quotidien de lait? Ou une sensation de réplétion et une irritabilité après une journée particulièrement saine ponctuée de repas à base de fruits? Souvent la digestion s’affole sans que nous n’en trouvions la cause.

Notre ventre nous fait savoir lorsque notre alimentation, et tout particulièrement nos plats préférés, sont source de stress pour notre organisme. Parfois, la tension et les préparatifs d’une grande fête suffisent à exercer un effet néfaste sur notre estomac.

Pourquoi en est-il ainsi, alors que le médecin n’a pu identifié aucun trouble organique du système digestif? Est-ce que vraiment tout va bien? Ces troubles digestifs sont-ils fantasmés en raison du stress? Non, car l’on sait désormais que notre cerveau digestif, le système nerveux entérique, commande notre digestion. Un véritable système nerveux localisé dans la paroi intestinale s’étend tout le long du tube gastro-intestinal, de l’œsophage à l’anus.

Lorsque ça fermente dans l’estomac et ballonne l’intestin

Manger est un plaisir. Des fruits exotiques, un savoureux rôti, une salade de fruits colorée ou un gâteau maison peuvent néanmoins exposer l’organisme à un stress qui se manifeste de diverses manières. Certaines personnes souffrent d’une diarrhée, d’autres de constipation et d’autres encore de ballonnements. Des personnes peuvent présenter des plaques d’eczéma, tandis que d’autres ressentent des brûlures au niveau de l’estomac.

Bon nombre de personnes souffrent d’intolérances alimentaires. Il n’est souvent pas possible de déterminer clairement les aliments que notre organisme ne supporte pas. Et c’est ce qui complique la délimitation par rapport à d’autres maladies, telles que le syndrome du côlon irritable.

La survenue fréquente de troubles digestifs suite au repas indique que l’intestin est affaiblie. Les personnes affectées font état de gargouillis, de grognements, de brûlures ou de constipation. Un intestin enflammé présentant souvent des résistances immunitaires affaiblies et étant donc plus sensible aux infections, les bactéries, les virus ou les champignons ont ainsi plus de facilité pour attaquer l’organisme. Bien d’autres symptômes peuvent survenir, tels que la fatigue, l’apathie et bien plus.

Il est alors important d’identifier les aliments non digestibles afin de contribuer au système immunitaire et aussi de retrouver un certain bien-être. Un journal alimentaire peut aider à identifier d’éventuels liens entre certains aliments et la survenue de troubles.

Une intolérance vient rarement seule – lorsque l’intestin ne parvient pas facilement à décomposer le sucre

Une intolérance alimentaire signifie que les processus métaboliques de l’intestin sont altérés ou même défaillants. En cas d’intolérance au lactose, l’intestin ne parvient pas facilement à décomposer le sucre. On suppose que les personnes qui tolèrent mal le lactose ne peuvent aussi que mal tolérer d’autres sucres, tels que le fructose contenu dans les fruits ou le gluten qu’on retrouve dans de nombreux types de céréales. En effet l’affaiblissement du milieu intestinal est propice au développement d’autres intolérances, comme une intolérance au fructose.
Le sucre qui est mal absorbé entraîne dans l’estomac une modification de la composition bactérienne, source de troubles digestifs. Une intolérance au lactose, au gluten ou au fructose et au sorbitol (le sorbitol étant apprécié à titre de substance de remplacement du sucre) survient donc souvent de manière simultanée. Les symptômes des troubles digestifs étant souvent non spécifiques, il est important de procéder à un test afin de s’assurer de l’exclusion d’autres maladies ou intolérances.

Les  causes du stress sont variées: un calendrier très rempli, des problèmes avec les collègues, le manque de temps. Les mesures de lutte contre le stress sont au moins aussi variées que les facteurs de stress. Les personnes stressées qui se jettent souvent sur les sucreries ou les chips savoureuses mangent en plus grande quantité de manière inconsciente. Le système digestif est alors soumis à un important stress. Les hormones de stress portent préjudice à l’intestin et peuvent renforcer l’appétit, bien que l’organisme ne nécessite plus d’être alimenté.

En période de stress, certaines personnes se jettent sur les sucreries ou les plats riches en graisse. La contrainte suggère de manière erronée un soulagement de la tension. La raison: le stress met l’organisme à rude épreuve. Le cerveau a besoin de plus d’énergie sous la forme de glucides. Par ailleurs, le morceau de chocolat à titre d’en-cas ou la saucisse prise sur le trajet du retour est souvent considéré par la personne qui souffre de stress comme un réconfort ou une compensation et entraîne fréquemment un surpoids.
D’importants minéraux et vitamines manquent à l’organisme en raison du déséquilibre alimentaire. Il en résulte des fringales associées à un surplus de stress et à un surpoids.

D’autres personnes ne souffrent au contraire pas d’une fringale, mais d’une perte d’appétit en cas de stress. Des hormones spéciales en sont responsables. Le manque d’appétit induit l’absence d’ingestion de nutriments dont l’intestin a besoin pour assurer la santé de la flore intestinale. La digestion est altérée. Ce comportement alimentaire n’induit certes pas de surpoids, mais il ne s’avère néanmoins pas sain pour autant. En cas de contrainte persistante, la personne qui manque d’appétit perd toujours plus de poids. Les performances et la capacité de concentration diminuent à la longue en raison du manque de glucides éprouvé par le cerveau.

S’alimenter en faisant du bien à son ventre jusqu’à un âge avancé

Changer son propre style de vie et ainsi soulager l’intestin contribuent à éviter qu’une alimentation inappropriée, le stress et le manque d’appétit ne portent durablement préjudice à l’organisme. Et il s’agit aussi de la meilleure manière de préserver la santé du système digestif malgré l’âge. Lorsque la force nécessaire à la digestion s’affaiblit, les aliments restent de manière prolongée dans l’organisme. C’est la raison pour laquelle les personnes âgées souffrent souvent de constipation fréquemment associée à des ballonnements, une sensation de réplétion et des maux de ventre.
Des jours de relaxation ou de jeun réguliers contribuent à réguler la digestion. L’intestin peut se reposer et se régénérer. Un changement d’alimentation à long terme permet de prévenir la survenue de séquelles.

Une alimentation consciente est gage de santé et de vitalité jusqu’à un âge avancé. Mais que signifie au juste le principe d’alimentation consciente? Il convient de privilégier les aliments naturels et riches en vitamines aux produits préparés. Les phases de repos de l’intestin aident à le soulager. Il est recommandé aux personnes souffrant d’intolérances alimentaires de tester avec précaution les aliments qu’elles peuvent bien tolérer en veillant à les consigner dans un journal alimentaire. Chaque organisme est individuel, au même titre que les seuils de tolérance.
Une adaptation du régime alimentaire, les pauses et l’activité physique contribuent de manière générale à une digestion saine et donc à la bonne santé de l’organisme.

FAQ

FAQ

Vous trouverez ici des explications sur les questions relatives au thème considéré.

Autotest

Autotest
«Zone gastro-intestinale»

Un autotest peut aider à reconnaître des situations et des symptômes et à les interpréter.

 

Brochure

Guide conseil
«Zone gastro-intestinale»

Commandez notre brochure gratuite contenant des informations détaillées sur le thème des «troubles gastro-intestinaux».

Logo Schwabe Pharma Deutschland - From Nature. For Health.
Mobiles Logo Schwabe Pharma Deutschland - From Nature. For Health.